Butchcook

Butchcook

Cuisine


Une vidéo intéressante.

Depuis une bonne année, j'essaie de faire en sorte de diminuer la quantité de produits que je prends dans les grandes surfaces. Cette vidéo ne fait que confirmer ma vision des choses sur nos habitudes alimentaires. Même si cela me prend un peu plus de temps, je préfère largement privilégié le fait maison et les produits de qualités. Même si tout n'est pas encore parfait, au jour d'aujourd'hui, je pense avoir beaucoup progresser dans le domaine sans tomber dans l'extrémisme et sans exploser mon budget alimentaire. Comme quoi quand on veut, on peut mieux manger sans se ruiner, mais il est évident qu'il faut se bouger un peu plus ...

 


08/09/2014
0 Poster un commentaire

Un petit-déjeuner fait maison.

Ah … Le petit-déjeuner … La bonne odeur de pain chaud qui se marie à celle du beurre qui fond sur la tartine … Un petit thé bien chaud accompagné avec un petit laitage et des céréales … De quoi commencer une journée du bon pied en ayant un niveau d’énergie qui crève le plafond. Le tout en se faisant plaisir, mais surtout en faisant plaisir à ses papilles.

 

Aujourd’hui, j’aimerais vous livrer mes premières expérimentations en yaourt et muesli fait maison.

 

Yaourts au sucre de canne.

 

Ce yaourt est le premier que je fais à la maison. Pour commencer, j’ai donc choisi de commencer par quelque chose de simple, mais bon. Pour bien débuter, comme souvent, je me suis un peu documenté sur Internet et très rapidement, je me suis rendu compte qu’en suivant quelques conseils, on devrait être capable de faire des yaourts possédant une consistance réellement solide et onctueuse qui n’ont rien à envier à ceux que l’on trouve dans le commerce. Sauf que c’est meilleur et que nous savons ce que nous mangeons.

 

Donc, je vous livre ici ma première recette qui marche du feu de dieu avec ma yaourtière.

 

Ingrédients :

 

- 1 litre de lait entier. (Moi, j’ai pris du bio, mais ce n’est pas une obligation)

 

- 1 sachet de ferment lactique (on trouve ça dans les grandes surfaces, dans le rayon pâtisserie. Généralement cela se trouve vers les préparation à gâteaux.)

 

- 100 g de sucre roux

 

Et c’est tout … Pour la quantité de sucre roux, je trouve que 100 g c’est presque un poile trop sucré … Il faudra donc faire varier cette quantité en fonction de vos goûts.

 

1) Mettre le lait à chauffer jusqu’à un début d’ébullition. Je ne sais pas si c’est nécessaire comme étape, mais bon cela ne prend pas trop de temps. Coupez le feu et laissez votre lait revenir à température ambiante. Je vous conseille de le transvaser dans un saladier en verre ou en plastique, mais surtout pas en métal … Profitez également que le lait soit chaud pour y dissoudre votre sucre.

 

2) Lorsque le lait est dans le saladier en verre ou en plastique  et à température ambiante. Il vous suffit d’y verser le contenu d’un sachet de ferment lactique et de mélanger le tout à l’aide d’une cuillère en bois (ou en plastique), mais pas en métal. Alors oui, il paraîtrait que le métal n’est pas bon pour la réaction chimique … Bref, moi je l’ai fait et ça a bien marché … Et je n’ai pas envie de tester si c’est vrai ou pas donc, je vous invite à éviter le contact avec du métal à  partir du moment où vous ajoutez le ferment lactique.

 

3) On remplit ensuite les petits pots et on les mets dans la yaourtière sans le couvercle. Pour des yaourts au lait entier, je laisse tourner la machine pendant 9 heures. Il faut compter plus de temps avec du lait demi écrémé et encore plus avec du lait écrémé …

 

4) Après les 9 heures passées dans la yaourtière, il faudra laisser vos yaourts de deux à quatre heure au frigo.

 

C’est simple à faire et ça ne prend pas beaucoup de temps à faire. Par contre, les temps d’attentes sont conséquents, mais avec une petite dose d’organisation, il est très facile de faire de bons yaourts sans que cela devienne une contrainte pour votre emploi du temps.

 

Cette recette, je ne l’ai faite qu’une fois. La prochaine fois, au lieu d’utiliser le ferment lactique en poudre, je vais utiliser un de mes yaourts en guise de ferment lactique. Je pense qu’il est possible deux faire deux, voir même trois tournées de yaourts sans repartir à partir du ferment lactique en poudre. Je vais tester et je vous dirais cela. 

 

yaourt.jpg

 renversant.jpg

 

Ici on voit bien la consistance du yaourt.

 

Muesli maison.

 

Alors, cette recette, je l’ai apprise au prêt de la nourrice de mon fils. Elle en parlait une fois avec une de ses amis et elles m’ont donné envie de la tester à la maison. En plus d’être bon pour mon fils, c’est aussi bon pour moi … Surtout lorsque je pars courir … Bref, encore une fois, c’est d’une simplicité déconcertante et surtout sans aucune prise de tête puisque je ne pèse rien et que tout se fait à la louche et à la cuillère.

 

Ingrédients :

 

- La base … Il vous faut des flocons d’avoine que ce soit des petits ou des grands. Vous pouvez aussi prendre des mélanges de flocons. On trouve tout ça dans les rayons bios des supermarchés … Cela dit, je vous conseille de vous tourner vers les boutiques bios … Par exemple à carrefour de St Egrève, les flocons d’avoines sont deux fois plus chers que dans la boutique bio qui se trouve également à St Egrève …

 

- Après la base … Je dirais que c’est vous qui voyez … Des fruits secs en tout genre (noix, raisins, amendes, noisette, noix de macadamia, abricot, banane, bref ce que vous aimez). Vous pouvez mettre des copeaux de chocolat, de la noix de coco râpée. Faite vous plaisir en fonction de vos goûts.

 

- Il vous faudra du miel, du sucre roux surtout si vous voulez avoir des agglomérats pour obtenir un genre de Granola. J’ai vu sur certains sites que vous pouviez même utiliser du jus de fruit pour avoir cet effet.

 

Pour la préparation

 

1) Il faut mettre les flocons et tout ce qui est noix, amendes, noisettes et consorts dans une grande poêle antiadhésive. Puis, vous la mettez sur le feu afin de torréfier votre mélange. Vous allez voir qu’il va prendre une teinte bien plus brune. Il faut remuer constamment pour éviter qu’il brûle.

 

2) Ensuite, il faut ajouter pour ceux qui veulent l’élément ou les éléments qui vont permettre à votre muesli de pouvoir agglomérer pour devenir une sorte de granola. Pour cela, il suffit de rajouter du miel et/ou du sucre roux et de remuer. Le miel et le sucre vont fondre … Pour la quantité, il faut faire à vue de nez et selon votre goût. Je vous avais prévenue que c’était une recette à la louche.

 

3) Arrêter le feu et c’est à ce moment-là que vous pouvez rajouter si vous voulez tous les fruits secs du genre raisins, abricots, bananes ananas … C’est aussi à cette étape que vous pouvez ajouter les pépites de chocolat … Surtout que votre mélange est encore chaud et cela aura comme effet de faire fondre légèrement votre chocolat … Bref, un vrai délice.

 

4) Attendre que ça refroidisse et ensuite, il faudra casser ce gros amas en petites boules. Rangez le ensuite dans des pots afin de le conserver une semaine voir plus … (Difficile de dire, chez moi, ce genre de choses ne durent guère plus d’une semaine.)

 

muesli.jpg

 

Bref, mélangé à un yaourt nature, de préférence maison … Et c’est juste une tuerie … Si en plus, on ajoute du pain frais maison avec du beurre (recette et préparation qui figure sur mon blog depuis un certain temps) et vous aurez avec ce petit déjeuner un aller simple pour le paradis. Après, vous êtes prêt pour affronter une longue journée de travail ou bien un longue séance de sport.

 

 

 

 

 


06/01/2014
0 Poster un commentaire

Du bon pain ?! Rien de plus facile

Et bien oui, aujourd’hui, je me permets de remettre le couvert sur le pain et en l’occurrence le bon pain ! Qui devient de plus en plus rare de nos jours. Cet aliment fut le thème de l'un des premiers articles de mon blog et je suis sûr que j’aurais encore l’occasion d’y revenir tellement il y a des choses à dire.

 

Ce premier article assez complet permettait de réussir son pain à tous les coups. En tout cas, pour moi ça a toujours marché. Cependant, depuis, les choses ont un peu changé de mon côté et du coup, j’ai pensé que cela pourrait être judicieux de partager un peu avec ceux ou celles que cela pourrait intéresser.

 

Alors … Qu’est-ce qui a changé ? Et bien, le mode de cuisson, je suis passé d’un four à gaz à un four électrique. Ce changement fut accompagné d’une grande crainte … Mais, j’y reviendrais un peu plus bas.  Je suis également devenus plus pointilleux sur les quantités. Si bien que la recette se suffit à elle-même, pas besoin de rajouter de l’eau ou de la farine pendant le malaxage de la pâte. La recette qui va suivre combinée avec les conseils que j’avais mis dans mon premier article vous permets en théorie de réussir de magnifiques petits pains au four électrique ou à gaz.

 

De plus, cet été, ma grand-mère m’a fait remarquer que selon elle, ce n’était pas forcément très judicieux de laisser reposer la pâte à pain aussi longtemps. Avant, je la laissais sur la nuit … Mais, après quelques tests, il s’avère qu’elle n’avait pas tord, du coup, j’ai raccourci le temps.

 

Et voici donc l’actualisation de ma recette.

 

-       300 g d’eau (oui je pèse l’eau avec une balance de précision)

-       2 sachets de levure en poudre.

 

Avant de passer à la suite des ingrédients, je mélange ces deux ingrédients avec une cuillère et je rajoute une ou deux petites pincées de sucre. Après tout, il ne faut pas oublier que ce sont les levures qui vont faire lever notre pâte. Que ces levures sont des êtres vivants et que comme nous, elles ne diront pas non à un peu de sucre.

 

-       500 g de farine (moi j’utilise plus que de la farine type 65 pour du pain blanc)

-       10 g de sel fin

 

Et c’est tout. Je ne mets pas d’huile d’olive dans ma recette. Ensuite, je pétris ma pâte une bonne quinzaine de minutes. Difficile à dire avec des mots, mais vous allez voir lorsque votre pâte est assez pétrie … Cela vient avec l’expérience, mais elle est plus élastique et se laisse pétrir bien plus facilement qu’au début. J’ai tendance à  penser que plus votre pâte sera élastique et moins votre croûte sera dure. Même si la cuisson possède également une grande influence sur sa dureté.

 

Je laisse la pâte reposer dans un saladier fariné et recouvert d’un linge propre entre 1h et 2h. Je fais bien attention à mettre ma pâte dans un endroit où il n’y a pas de courants d’air. Il ne faut pas qu’elle croûte. J’ai même tendance à mettre du film plastique pour être sûr que cela n’arrive pas.

 

Ensuite pour la cuisson, c’est simple, il faut bien préchauffer votre four à son maximum. Là, où mon nouveau four est génial, c’est qu’il possède un programme de cuisson spécial pain et pâte à pizza. De plus, par rapport au four à gaz que j’avais, il diffuse de la chaleur en-dessous, mais aussi au-dessus, la cuisson se fait de manière bien plus uniforme et du coup, j’ai des petits pains plus colorés.

 

Personnellement, je les cuis sur des plaques à pizza. Et lorsque j’enfourne mes pains, je verse un peu d’eau froide sur la plaque de mon four afin d'y rajouter un peu d’humidité. Ce conseil, vous le retrouvez dans la vidéo que j’avais postée dans mon premier article.

 

Quoi qu’il en soit … Voilà le résultat … Je vous laisse seul juge de l’évolution par rapport à ce que j’arrivais à avoir auparavant.

 

painelec1.jpg

Tout juste à la sortie du four.

 

painelec.jpg

 

 

En petit bonus, je vous livre mon petit plaisir du moment. On dit que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée et c’est bien vrai parce qu’il va nous permettre d’entamer la journée, alors autant le faire du bon pied. Dernièrement, je me régale avec mes petites préparations maison. Mais dans notre cas … Imaginez un bon chocolat chaud, des petits pains que j’ai légèrement toasté afin qu’ils soient assez chaud pour que le beurre puisse fondre dessus … Le tout accompagné par une délicieuse mélodie … Pas trop agressive, mais juste ce qu’il faut pour se réveiller du bon pied … C’est derniers temps, c’est Liza et la BO de New York, New York qui me réveille en douceur pendant que je dévore mes petits pains … Rah … C’est juste « priceless ». Sa voix est juste magnifiée par les instruments de l'orchestre qui l'accompagne. Avec ma nouvelle installation, j'ai l'impression de les avoir dans le salon ... Surtout le saxophoniste et les trompettistes.

 

newyorknewyork.jpg

 

Un vrai régal gustatif et auditif qui me permet de commencer ma journée plein d'énergie.

 


30/08/2013
0 Poster un commentaire

Un anniversaire gourmand !

Pour l’anniversaire de mon fils, plutôt que d’aller me ruiner chez le pâtissier ou d’acheter un gâteau dans une grande surface, j’ai préféré prendre mon temps et mettre la main à la pâte. L’occasion était trop belle et je n’ai pas pu m’empêcher de me lancer dans la réalisation de deux gâteaux que je n’avais encore jamais faits.

 

Le premier, je l’ai fait en une soirée. Très facile à faire, il suffit juste d’être patient puisqu’il s’agit d’un gâteau froid et il faut donc attendre encore chaque étage. Il s’agit donc d’un bavarois avec un croustillant au spéculoos.

 

 

Quant au deuxième, un peu plus long à faire, mais pas plus difficile. Il s’agit d’un Layer Cake aux trois chocolats. Un gâteau à étages tout chocolat absolument délicieux. Par contre attention, c’est un gâteau pour plus de quinze personnes et il est très haut. J’ai vraiment eu de la chance puisqu’il rentrait pile poile dans mon frigo.

 

 

Lorsque j’aurais à nouveau un ordinateur à la maison, je vous filerais les recettes. Des recettes qui sont sur marmiton, mais que j’ai légèrement modifié et avec quelques conseils en plus.


01/07/2013
6 Poster un commentaire

Pains au lait fourrés au chocolat.

Ce week-end, j’avais envie de chocolat au petit-déjeuner, mais aussi de tester une nouvelle recette de viennoiserie.  Du coup, j’ai regardé sur le net et j’ai trouvé la recette des pains au lait. Une recette qui diffère très peu de celle de la brioche. Ceci étant dit, il n’y a pas de chocolat dans les pains au lait … On a tendance à les couper en deux et les garnir avec une ou plusieurs rangés de chocolat … C’est en pensant à ça que j’ai décidé de mettre directement les rangés de chocolat noir dans la pâte. Comme ça, le chocolat va fondre à l’intérieur des petits pains pendant la cuisson. Une idée que j’ai mise en pratique sans perdre un instant et franchement le résultat est loin d’être vilain … Je vous joins quelques photos afin que vous puissiez vous faire une idée.

 

Pour la recette, j’ai utilisé celle-ci et je vous mets la vidéo de 750 grammes. Je l’ai faite à l’identique. Je mets le chocolat au moment du façonnage des petits pains. À l’aide d’un grand couteau, je coupe une rangé de chocolat en deux et je la mets au milieu de la pâte avant son repliement et son roulage.

 

 

Bref, rien de compliqué et le résultat final est juste divin. Par contre, cette pâte se conserve beaucoup moins bien que la pâte à brioche. Il faut donc les manger très vite, mais je pense que ce ne sera pas un problème.

 

Ingrédients :

 

500 g de farine

20 g de levure boulangère fraîche

1 c à c de sel

60 g de beurre mou

60 g de sucre

2 œufs entiers (+1 pour la dorure)

200 g de lait

2 tablettes de chocolat (moi j’ai utilisé du chocolat noir 70%)

 


24/06/2013
2 Poster un commentaire


Ces blogs de Journal Intime pourraient vous intéresser